enregistrerfermerprécédentsuivant
zoom
le journal de max le journal de max le journal de max
le journal de MaxMANUEL DE DEMISSION MENTALE
le journal de max
Merci la viesemaine 1, mercredi 15h00
Egarement volontaire<b>semaine 1, mercredi 9h00</b> Christelle, CQFD<b>semaine 1, jeudi 9h00</b>
L’après-midi part en lambeaux. Le café a un goût infect d’orange amère. J’attends, face à la fenêtre, un document alibi entre les mains. La rue est presque déserte. Une voiture roule au pas, hésite, s’arrête. Vu l’allure, le créneau s’annonce prometteur. En pleine heure creuse, ce spectacle est inespéré. Depuis mon bureau, je le cueille comme un cadeau, comme si la vie voulait me dire : « Alors, tu vois, tout n’est pas si moche. »

Le conducteur tourne ses roues, engage la marche arrière. Parvenu à mi-parcours, au lieu de rétablir, il continue de braquer. Le véhicule finit par buter contre le trottoir, se retrouvant en angle droit avec la chaussée. Moment de réflexion, nouvelle manœuvre, elle aussi inversée. A ce rythme, la voiture va bientôt être à contresens ! La portière s’ouvre, une dame d’un âge certain apparaît. Mise en plis impeccable, lunettes de soleil, manteau de fourrure, la totale. Elle constate l’échec, regagne l’habitacle, fait vrombir son moteur, s’apprête à repartir.

Depuis mon poste d’observation, je vois parfaitement que ça ne peut pas passer en un coup. La conductrice ne semble pas du même avis. La porte arrière se rapproche du véhicule stationné devant. Impossible de crier, je suis pétrifié. Dans un immonde bruit de tôle froissée, la voiture prend son virage au ralenti. Finalement, elle avait raison : ça passe ! Nouvel arrêt, nouvelle inspection, nouvelle crise. Cette fois, notre championne part en trombe. C’est beauté.
TOUS DROITS RÉSERVÉS