enregistrerfermerprécédentsuivant
zoom
le journal de max le journal de max le journal de max
le journal de MaxMANUEL DE DEMISSION MENTALE
le journal de max
Christelle, CQFDsemaine 1, jeudi 9h00
Merci la vie<b>semaine 1, mercredi 15h00</b> Visite de l’échiquier<b>semaine 1, jeudi 14h00</b>
La nouvelle stagiaire arrive dans une heure. Cela me laisse juste le temps de relire son CV.

Les grands espaces sur la page rappellent le caractère premier de la jeunesse : son vide. Dans le cas présent, on évite au moins la multiplicité des polices, le gras en veux-tu en voilà, l’italique et autre soulignage intempestif. Cette sobriété est la bienvenue. La demoiselle échappe à la tare la plus rédhibitoire d’entre toutes : le mauvais goût. Bien.

Lycée privé, école de commerce, stage à l’autre bout du monde, papa doit avoir le porte-monnaie solide. Très bien. La dernière ligne est de loin la plus intéressante : « loisirs : équitation ». Nous voilà plus proches de la noblesse que de la bourgeoisie. Cela sent bon le parquet qui grince, la grande bibliothèque, les histoires de familles, les fantasmes refoulés. Excellent.

Lorsque la demoiselle entre dans mon bureau, c’est le choc. Epaules jetées en arrière, taille déraisonnable, cambrure vertigineuse, un visage d’ange. Le souffle à moitié coupé, je prétexte avoir trop de travail pour me libérer dans l’instant. La déesse s’éloigne. A chaque pas, les plis de son pantalon laissent deviner des formes parfaites. L’équation m’apparaît comme un flash : plus la cuisse est cylindrique, plus la fesse est sphérique. Je le savais ! A elle seule, cette petite Christelle en est la démonstration vivante. La preuve en soi.

J’imagine la voix sépulcrale de Gégé s’élevant depuis sa turne : « No zooob in jooob ! » Trop tard. Je me sens prêt pour une enquête de grande proximité. Un cambriolage de première classe. Une étude mathématique approfondie.
TOUS DROITS RÉSERVÉS